A la découverte du Puy


DSCF2816

La cathédrale

Le premier coup d’œil passé sur ce site édifiant, il faut d’abord se rendre à lOLYMPUS DIGITAL CAMERAa cathédrale. C’est le Lieu Saint, l’emplacement sur la colline du Mont Anis où la Sainte Vierge apparut dans les premiers siècles sur une pierre des druides, pour renverser le paganisme, faire germer et grandir la Foi, dispenser ses grâces de guérison et de purification des cœurs. Au Ve siècle la cathédrale fut consacrée miraculeusement par les anges, d’où son nom de « Chambre angélique ».

 

L’église angélique va connaître au cours des siècles bien des modifications : au VIe siècle on y ajouta des collatéraux, au VIIIe siècle on allongea l’édifice vers l’ouest et au XIe siècle l’église occupait toute la partie plane du rocher d’Anis. C’est au XIe, XIIe et XIIIe siècles que, gagnant de l’espace sur le vide, fut entreprise l’édification de la cathédrale actuelle. Mais le clocher, la nef et la « chambre angélique » furent reconstruits au XIXe siècle. L’accès des pèlerins se fait habituellement par le grand porche de la façade qui conduit à la porte dorée, sous la cathédrale (le nombril). Les polychromies, les « portes de cèdre », les coupoles ainsi que les fresques du XIIe siècle sont empruntes de l’influence byzantine, marquant les liens entre le Puy et l’Espagne, et les relations avec l’Orient par les croisades.

 

 

Notre-Dame de Francenotre dame de Frnce

Le rocher Corneille est le point le plus élevé de la ville du Puy à 757m d’altitude. Constitué de lave volcanique, il forme un mur de 132m de haut. Jusqu’au XVIe siècle il fut l’emplacement d’un château fortifié. Par la suite cette enceinte fut délaissée. Il n’en reste que peu de vestiges.

 

Dès l’année 1846, l’idée circule d’ériger une statue colossale de la Sainte Vierge sur ce rocher. Monseigneur de Morlhon, évêque du Puy, prend le projet à cœur. Le 10 décembre 1854, deux jours après la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception, la première pierre du monument est posée et bénie. Monsieur de Bonnassieux, sculpteur renommé, est le lauréat du concours lancé. Il choisit de placer l’Enfant-Jésus sur le bras droit de sa mère, dégageant ainsi son petit bras droit pour bénir le Mont Anis que sa mère lui désigne. De son pied Marie écrase le serpent infernal.

La statue est colossale : 22,70 m avec le piédestal. OLa Viege, la cathédrale et le toit coloré de l'Eglise du séminaireutre les problèmes techniques, il fallut trouver les financements et les matériaux.

En 1855 Napoléon III versa à la souscription 10000 F et s’engagea à donner les canons de la longue guerre de Crimée en cas de victoire au siège de Sébastopol. Le 8 septembre, en la fête de la Nativité de la Sainte Vierge, les ennemis étaient enfoncés. 150000 kilos de fonte étaient à disposition de l’évêque. L’inauguration et la bénédiction solennelle de la statue eurent lieu le 12 septembre 1860, jour du Saint Nom de Marie, en présence de 120000 fidèles. Depuis, d’innombrables pèlerins et visiteurs sont venus prier et gravir l’escalier en colimaçon à l’intérieur de la statue.

 

La statue de Saint Joseph de Bon-Secours

La statue de Saint Joseph de Bon-Secours a été construite à l’emplacement du château d’Espaly. Ce château fut visité par de nombreux rois, puis tomba en ruine après l’assaut des guerres de religion. Une pieuse fille, Anne-Marie Buffet, est à l’origine du pèlerinage à saint Joseph que l’on priait en ce lieu devant une simple image. L’abbé Fontanille passa sa vie à étendre cette dévotion. Il fonda le sanctuaire où la première messe fut dite en 1880. Monseigneur de Morlhon fut l’instigateur du projet de la statue, repris après sa mort par l’abbé Fontanille. C’est le pape saint Pie X qui fit le choix de l’artiste André Besqueut. La statue réalisée en ciment armé mesure 22m40 de hauteur, sur un socle de 7m50. Monseigneur Boutry inaugura l’œuvre le 11 avril 1910.

Saint Joseph d'Espally au Puy

Un simple coup d’œil circulaire intègre parfaitement au paysage la statue monumentale de saint Joseph, toute proche du Puy. Même si l’édification de la basilique et de la statue sont assez récentes (1910), la dévotion à Saint Joseph s’inscrit parfaitement dans l’histoire du Puy qui a favorisé l’implantation de la foi, l’épanouissement de la charité et l’expansion de la chrétienté en France. Proclamé Patron de l’Église Universelle par Pie IX, saint Joseph, époux de Marie, chef de la Sainte Famille, est aussi le protecteur de la famille, base de la société chrétienne. Lys de la pureté, il est le protecteur du sacerdoce et des vocations religieuses. Mort entre Jésus et Marie, il est le patron de la bonne mort. Saint Joseph, puissant intercesseur dans les maux actuels, complète bien la dévotion au pèlerinage du Puy qui est sans pareille pour défendre, sanctifier et étendre la chrétienté.

 

Le sanctuaire de Saint Michel d’Aiguilhe

La chapelle Saint-Michel d’Aiguilhe fut construite sur un cône gigantesque de 90m. La chapelle dédiée à saint Michel-Archange fut bénie en 984. Jadis trois oratoires à saint Gabriel, saint Raphaël et saint Guinefort fractionnaient l’ascension des 280 marches environ qui permettent d’accéder à l’église.

le pic Saint Michel

La dévotion à Saint Michel, gardien de l’Église et 1er saint Protecteur de la France, ne pouvait manquer dans un haut lieu de la foi comme le Puy. Ce culte à saint Michel remonte aux premiers siècles. Soldat de Dieu, intrépide et fidèle, saint Michel nous rappelle qu’il y a deux camps. Au cri de « Qui est comme Dieu ? » il se lance dans ce conflit d’esprits, de pensées et d’orgueil dont le champ de bataille s’est étendu du ciel à la terre et ne finira qu’à la fin des temps. Guerrier vaillant et loyal envers son Dieu, puissant serviteur de Marie, il est le protecteur des chrétiens contre les embûches du démon. Impatient de défendre la grâce et de voler au secours des intérêts du Roi des rois, il est à invoquer pour soi-même, pour l’Église et pour la France. Placé au pied du sanctuaire du Puy, le pic Saint-Michel semble veiller et réclamer                                                                   nos suppliques.P1050816

 Le cloître

Le cloître, édifice majeur et de réfèrence de l’art roman des XI° et XII° siècles (classé monument historique),  accolé au nord de la  Cathédrale, est remarquable par la di4versité de ses chapiteaux et la richesse de ses décors polychromes. Il est inscrit
sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO au titr
e des chemins de Saint-Jacques de Compostelle.La salle capitulaire ornée d’une fresque de la Crucifixion du XIII° siècle accueillait les chanoines.

Bien que restauré au XIX° siècle, le cloître présente une série remarquable de chapiteaux historiés du XII° (représentation des quatre évangélistes, course des centaures, un abbé et une abbesse se disputant la crosse….).

Aménagé dans l’ancienne salle des Etats du Velay, le Trésor d’art religieux rassemble des ex-voto, des manteaux brodés de la Vierge Noire du Puy en Velay, un parchemin du XV° siècle, des sculptures du XVII° de Pierre Vaneau.

La salle capitulaire ornée d’une fresque de la Crucifixion du XIII° siècle accueillait les chanoines.I42-010-000-002
Bien que restauré au XIX° siècle, le cloître présente une série remarquable de chapiteaux historiés du XII° (représentation des quatre évangélistes, course des centaures, un abbé et une abbesse se disputant la crosse….).

Aménagé dans l’ancienne salle des Etats du Velay, le Trésor d’art religieux rassemble des ex-voto, des manteaux brodés de la Vierge Noire du Puy en Velay, un parchemin du XV° siècle, des sculptures du XVII°
de Pierre Vaneau.

 

La lentille verte du Puy

La lentille verte du Puy est une spécialité du Puy-en-Velay. Elle bénéficie d’une appellation d’origine contrôlée depuis 1996, et d’une AOP (Appellation d’Origine Protégée) depuis 2008.

La plus ancienne trace écrite connue de la culture de lentille dans le Velay remonte à 1643 dans les “mémoires pour l’histoire du Puy en Velay” d’Antoine Jacmon. Il y relate les mercuriales successives des “lanthiles”.

Cependant, la découverte en 1928 à Saint-Paulien d’un vase en terre cuite contenant un mélange de graines diverses dont des lentilles semble attester de la présence de cette culture dès l’époque gallo-romaine.

Lentilles-du-puy

 

La zone de culture de la lentille Verte du Puy est circonscrite à 88 communes du département de Haute-Loire (France). Elle recoupe essentiellement deux ensembles naturels : le Velay basaltique et le bassin du Puy.

Il est prouvé que les qualités intrinsèques de la lentille Verte du Puy tiennent principalement au climat de la zone d’appellation. En effet, celle-ci est entourée de plusieurs massifs montagneux (notamment Cantal puis Monts de la Margeride à l’Ouest, et monts du Vivarais au Sud-Est), qui forment des barrières naturelles face aux flux atmosphériques. Il en résulte la formation d’un effet de foehn : l’élévation en altitude induit une condensation, puis les perturbations redescendent en direction du cœur de la zone, débarrassées de leur humidité. Le vent sec ressenti durant l’été soumet les plants de lentille à un fort stress hydrique, empêchant les graines d’arriver à maturité complète. Ce phénomène se traduit par la présence d’un tégument (peau) plus fin donc plus perméable et par une composition chimique différente (moins d’amidon). Ce sont ces particularités dues au terroir qui confèrent à la lentille Verte du Puy ses qualités gastronomiques exceptionnelles (cuisson rapide, amande non farineuse…)

Elle est produite dans une zone bien délimitée, située dans la Haute-Loire sur les plateaux du Velay (altitude : 600 à 1 200 mètres). Il y règne un microclimat unique : la lentille souffre du froid en début de croissan
ce et profite d’un ensoleillement exceptionnel en été, accélérant sa maturation.

La lentille verte du Puy est cultivée à partir de semences de la varilentillesété Lens esculenta puyensis, ainsi dénommée par la botaniste russe Helena Barulinda en 1930 en référence à la ville du Puy, déjà connue à l’époque pour produire des lentilles de qualité exceptionnelle du fait de son terroir.

La culture s’effectue selon des méthodes traditionnelles, autrement dit ni engrais ni irrigation. Les semis ont lieu de mars à avril et la récolte du 1er au 15 septembre. Quelque 900 producteurs cultivent chaque année 4 500 hectares de lentilles, représentant une récolte certifiée de 4 000 à 5 000 tonnes en moyenne.

Longtemps surnommée “le caviar du pauvre”, la lentille Verte du Puy est très appréciée des gourmets. Le petit salé aux lentilles, la salade de lentilles et le velouté de lentilles constituent des plats classiques.

La dentelle du Puy

Elle prend ses racines au xve siècle, Le Puy-en-Velay était alors à cette époque-là un haut lieu de pèlerinage de la chrétienté. La ville attirait également de nombreux commerçants et colporteurs, ce qui permit l’essor de la dentelle.

carreau de dentelle du Puy

Un arrêt du parlement de Toulouse, prohibant le colportage au début du xviie siècle, lui porta un rude coup. Mais grâce à Saint François Régis, jésuite, cet arrêté fut révoqué. C’est aussi grâce à lui que la dentelle est connue jusqu’en Espagne et même dans le nouveau monde. Sous Colbert comme partout en France c’est l’apogée.

Au Puy en Velay l’enseignement de la dentelle est alors confiée aux béates, congrégation chargée de l’éducation religieuse des enfants. Elles assistaient les prêtres des paroisses dans leurs tâches.

La dentelle du Puy est célèbre pour son point dit Cluny, c’est une dentelle à fils continus exécutée avec des motifs géométriques, agrémentés de points d’esprits.

Ces dentelles étaient en soie noire ou crème. Le fil nécessaire aux dentellières venait de Hollande et la soie de Lyon.

La Verveine du Velay

Mise au point en 1859 par Joseph Rumillet-Charretier, cette liqueur est verveine du Velayun mélange d’un grand nombre de plantes qui macèrent 9 mois avant d’être distillées.