Qu’est ce qu’un Jubilé ?

Mais qu’est-ce qu’un Jubilé ? 

argentinecrucifix

Le Jubilé est un temps de grâce et de miséricorde, pendant lequel les souverains pontifes accordent aux fidèles une indulgence plénière exceptionnelle attachée à certaines œuvres.

Ses origines ?

Le Jubilé ou cris de joie existait déjà chez les juifs. L’année dite Jubilaire revenait tous les cinquante ans.
Elle avait trois privilèges :

1–  celui de remettre toutes les dettes,

2– celui d’affranchir les esclaves

3– celui de remettre à leurs anciens possesseurs les fonds de terre qui avaient été aliénés (Lév 15 et 27).

À l’image de ce qui se passait en figure chez le peuple Juif, le Jubilé est dans l’Église : ‘le temps favorable’ ou ‘ les jours de salut’ (II Cor IV 2)  L’âme chrétienne retrouve  par les mérites de la Passion de Notre Seigneur :la misericorde

1- la vie de la grâce et est délivrée de la dette d’expiation qu’elle avait contractée par le péché.

2- l’âme est délivrée du cruel esclavage de Satan et retrouve sa liberté conquise par le Christ.

3- L’âme retrouve ses anciens droits, et l’héritage du Ciel lui est restitué.

Qu’est-ce qu’une indulgence Plénière ?

Chaque jour, nous commettons des fautes plus ou moins graves, en pensées, en paroles, en actions ou en ne faisant pas tout le bien que nous devrions faire.la confession
Avec nos fautes se multiplient nos dettes envers la Justice Divine.
Saint Augustin dit : « La faute passe, mais la peine lui survit, pour en faire mieux comprendre la gravité » c’est-à-dire : on obtient le pardon de nos fautes par l’absolution du prêtre, mais il nous reste ordinairement la peine temporelle à satisfaire entièrement.
Les Pères de l’Église ont toujours enseigné que les péchés commis après le baptême devaient être expiés par la satisfaction. Nous avons donc tous une dette immense et si nous ne l’acquittons pas ici-bas, nous devrons la payer au purgatoire après notre mort.

L’Église, avait autrefois institué les pénitences canoniques pour satisfaire une juste réparation et une équitable compensation. Mais, devant les difficultés de ces austères pénitences, l’Église a trouvé à concilier les faiblesses de la nature humaine avec les exigences de la Justice divine en puisant dans le trésor inépuisable des mérites de Notre Seigneur Jésus-Christ, de la sainte Vierge et des saints.recitation du chapelet
Elle substitue aux anciennes pénitences si longues et si dures, des prières et des bonnes œuvres plus faciles à accomplir et ainsi elle remet la peine temporelle due aux péchés déjà pardonnés.

 Cette substitution, cette remise sont ce qu’on appelle les indulgences. Le Concile de Tente a confirmé le pouvoir et le droit de l’Église à   accorder des indulgences. On voit dans l’Évangile, Notre Seigneur donner aux apôtres le pouvoir de lier et de délier sans restriction.

cadeau à MariePar l’indulgence plénière, l’âme est pleinement libérée de sa dette d’expiation et il ne tient qu’à nous d’en user largement. Mais pour gagner les indulgences, il faut :

  • être en état de grâce,
  • avoir l’intention de gagner l’indulgence,
  • effectuer les œuvres prescrites, dans les temps donnés (confession, communion, visite d’une église, prières aux intentions du souverain pontife, jeûne ou aumône…)

Si nous n’y mettons pas d’obstacle, l’indulgence sera proportionnée à notre degré de préparation, car, elle dépend quant à sa valeur effective, des dispositions de celui qui la reçoit.

Existe t-il d’autres indulgences ?

Il existe plusieurs sortes d’indulgence : L’indulgence peut être plénière ou partielle lorsque l’Église ne remet qu’une partie de la dette.
Elle peut être pour les vivants ou pour les fidèles défunts, elle peut être attachée à un objet, (médaille, crucifix) ou locale (église, chapelle) ou à une confrérie ou encore à une prière. L’indulgence peut être temporaire ou perpétuelle.

Mais l’Indulgence du Jubilé se distingue des autres indulgences plénières par les nombreux privilèges qui l’accompagnent (absolution de péchés très graves, commuer les vœux privés, dispenser de certains empêchements aux saints ordres) et par la solennité avec laquelle elle est proclamée et gagnée.

« Le Jubilé, dit Bossuet, est une indulgence plénière d’autant plus certaine et d’autant plus efficace qu’elle est accordée par notre saint Père le Pape pour cause publique, avec une réflexion plus particulière sur les besoins de la chrétienté et qu’elle est universelle ; ce qui faisant un concours entier de tout le corps de l’Église à faire pénitence de ses péchés et à offrir de saintes et humbles prières en unité d’esprit, il se répand sur tous les membres particuliers de ce corps une grâce plus abondante, à cause du sacré lien de la société fraternelle et de la communion des saints ».

 

Qu’en est-il du Jubilé du Puy ?

Il existe deux sortes de Jubilés : le Jubilé ordinaire ou Année Sainte qui s’accorde tous les 25 ans à Rome et les Jubilés extraordinaires accordés dans des circonstances particulières, comme celui du Puy accordé lorsque le 25 mars coïncide avec le Vendredi Saint.

 

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

L’origine du Jubilé du Puy remonte aux alentours de l’an 1000, quand les foules se rassemblèrent le 25 mars 992 au sanctuaire du Puy pour implorer le pardon de leurs péchés, par la médiation de Notre-Dame. Cette coïncidence exceptionnelle de l’Annonciation et de la Passion, allait, sous le nom du Grand Pardon de Notre-Dame du Puy, porter pendant un millénaire l’Espérance de la chrétienté envers la miséricorde divine. Non seulement l’Église accorda à ce Jubilé l’indulgence plénière, mais dès 1245 elle enrichit successivement la visite du sanctuaire de nombreuses indulgences.

Le Jubilé du Puy est un des plus ancien Jubilé du monde et il fut au cours de l’histoire très populaire et très fréquenté.

En 1065 les foules revinrent en masse implorer le pardon de Notre Dame, mais c’est surtout à partir du 10e Jubilé en 1407 que les chroniques donnèrent plus de détails sur le déroulement des Jubilés.
La coïncidence des deux fêtes de l’Annonciation et la Passion n’arrive que deux à trois fois par siècle.
On compte 30 Jubilés depuis celui célébré en 992.

On peut citer quelques exemples : 1323, 1334, 1345 puis 1407, 1418, 1429. Au XXe siècle, il y eut : 1910, 1921 et 1932. Celui de 1932 rassembla plus de 300 000 pèlerins. Pour le XXIe siècle, nous avons connu le Jubilé de 2005 et nous nous préparons à celui de 2016. Le prochain ensuite ne surviendra qu’en 2157, nous ne serons plus là, mais où en seront l’Église, la Chrétienté et la France ?

Le Jubilé 2016 se présente à nous comme une grâce toute spéciale pour nos âmes, maisp1240058 aussi pour la chrétienté toute entière. C’est un
cadeau du ciel d’une richesse incomparable, puisque tirée du trésor de l’Église. Ce trésor formé des mérites de Notre Seigneur Jésus-Christ, de Notre-Dame et des saints est insondable. N’ayons pas peur de vouloir y puiser abondamment !

Pour se préparer à recevoir pleinement ces grâces, le prieuré Saint François Régis à lancé une neuvaine de pèlerinages, préparatoire, qui a débuté en 2008, année Mariale du 150e anniversaire des apparitions de Lourdes. Cette préparation est importante, d’une part pour enlever les obstacles qui pourraient s’opposer à l’obtention complète de l’Indulgence plénière, d’autre part elle est une sorte de gage lancé vers le ciel, pour la pleine réalisation du Grand Pardon de Notre Dame

Cette grande entreprise appelle à tous les efforts et les ouvriers de la dernière heure sont encore attendus afin que, par toutes les pénitences, l’Indulgence Jubilaire puisse être pleinement déversée dans les âmes et sur la chrétienté dans la communion des saints.

Profitons de ces pèlerinages préparatoires, pour renouveler notre consécration à Marie, en proclamant notre renoncement à l’esclavage de Satan et notre attachement à Jésus-Christ par Marie. Ce ferme propos nous rend plus conformes à l’Indulgence et nous donne l’espérance de la remise de nos dettes et de l’obtention des promesses du ciel.

 

Alors…

  • Vous ne voyez pas vos péchés… le Jubilé est pour vous !
  • Vous trouvez que vous recevez déjà plein d’indulgences par vos prières… le Jubilé est pour vous !OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • Vous êtes comme Job accablé de vos impuissances et de vos misères… Le Jubilé est pour vous !
  • Vous êtes désolé de la situation de l’Église et de la France…Le Jubilé est pour vous !
  • Les rois, les fondateurs, les papes, les saints et des millions de fidèles sont venus au Puy recevoir ces grâces qui ont forgé la chrétienté. Nous sommes les héritiers de cette ferveur. À nous de reprendre le flambeau, à nous de faire en sorte d’obtenir ces grâces privées et publiques !…

Ces grâces Jubilaires nous porteront au Cœur Immaculé de Marie dont le 100e anniversaire sera fêté l’année qui suivra cette neuvaine. « À la fin mon Cœur Immaculé triomphera. »

 

Article du Pèlican n°85
Prieuré Saint François-Régis.